Un coffret NerdZ saison 4 à gagner…

Pour la sortie de la saison 4 en DVD, on va essayer de vous en faire gagner un peu. On avait déjà organisé un concours de cosplay à Japan Expo… Là on va vous faire faire du coloriage… Pour participer il suffit d’aller dans votre librairie préféré et de réclamer l’enveloppe goodies Anakama.

Cette enveloppe est offerte dans toutes les bonnes librairies dès maintenant.

Vous y retrouvez tout un tas de goodies Ankama Editions : des stickers, des ex-libris, un dépliant « making-of » de Lumiane T.1, une silhouette cartonnée Maliki, le programme détaillé des sorties BD d’août septembre et le dessin a colorier…

Une seule chose à faire : aller réclamer l’enveloppe goodies Ankama Editions à votre libraire !!!

 

 

Chronique EP # 26

L’été n’aura duré que 2 ou 3 jours cette année. Si on considère qu’il n’a vraiment fait beau qu’en mai et juin, on peut dire que cela fait déjà 2 mois qu’on est en automne ! Mais c’est enfin la rentrée… C’est donc la reprise de la chronique EP et Single. Cette semaine, on va écouter un peu de country-blues avec Sofaï and the Sweet Talkers et on découvrira ††† (Crosses), le nouveau side project d’un des Deftones.

 

La suite de l’article ici.

 

Session acoustique – El Hijo & The Fitzcarraldo Sessions

[dailymotion width= »600″ height= »337″]http://www.dailymotion.com/video/xkv9c8_fitzcarraldo-sessions-todas-las-fiestas-de-manana-froggy-s-session_music?start=17#from=embed[/dailymotion]

 

[dailymotion width= »600″ height= »337″]http://www.dailymotion.com/video/xkv9cm_el-hijo-balada-baladi-froggy-s-session_music?start=1#from=embed[/dailymotion]

Chronique BD – Debaser vol 6

L’histoire prend place dans un futur proche ultra-libéral où toute création artistique a pratiquement disparu pour laisser place à Mundial Musique, la seule maison de disque légale. Mundial Musique qui impose son monopole avec l’aide du gouvernement pour mieux assommer les masses à grand coup de musique pop édulcorée chantée par des bimbos aussi éphémères que refaites. Anna, Joshua et son frère Nathan décident de se rebeller contre le système et de monter un groupe de rock nommé Debaser (en référence à la chanson des Pixies) pour essayer de réveiller la France et détruire Mundial.

 

La suite de l’article ICI.

 

 

Rock en Seine 2011 – Résumé du dernier jour.

 

13h30 – Direction le festival

Il fait toujours gris avec de rares pointes de bleu et pas de pluie à l’horizon pour le moment. Mais cela reste un temps plus que moyen pour apprécier le festival, surtout que le sol est un tapis de boue géant.

 

 

Je profite d’avoir un peu de temps avant le premier concert pour enfin me balader et visiter les stands présents. Comme l’année dernière, Levi’s est présent par le biais d’un stand de customisation de sac avec un atelier sérigraphie. Il y a aussi un espace rétro-gaming.

La suite de l’article ICI.

 

 

Merci à Lina pour la correction de ces articles sur Rock en Seine…

Rock en Seine 2011 – Résumé du 2ème jour.

 

14h30 – Sortie du métro

J’arrive sur le pont de Sèvres, à la sortie du métro, et il fait soleil. Je me dis que je vais enfin passer un bon Rock En Seine, dans de bonnes conditions. C’est cool, il fait chaud et puis 3 minutes avant le premier concert, il se met à pleuvoir. La vraie malédiction de ce festival, ce ne sont pas les annulations, c’est la météo !  Je n’ai jamais connu une édition de Rock En Seine sans au moins une bonne averse. Mais depuis 2 ans, ce sont petites averses et temps gris au mieux !

 

 

15h00 – The Black Box Revelation – Scène de la Cascade

C’est un duo batterie/guitare qui balance du gros blues rock qui tache avec une louche de garage. C’est assez bon et ils arrivent même à faire revenir quelques rayons de soleil malgré la pluie qui continue de tomber. Ils auraient été cools en première partie des Kills.

La suite de l’article est visible ici (avec pleins de photos des concerts par Diane Hion).

 

Encore merci à Lina pour les corrections…

Rock en Seine 2011 – Résumé du 1er jour.

 

14h00 – Entrée du festival

Je sors du métro et je me viande la gueule bien comme il faut. Les ouvriers qui sont en train de nettoyer le pont de Sèvres après la tempête de cette nuit sont morts de rire. J’arrive à la tente des accréditations et je retrouve Diane, ma binôme photographe. On est arrivés un peu en avance, histoire de repérer les lieux. On remarque que c’est un peu mieux foutu et mieux organisé que les années précédentes dans le coin VIP/Presse.

 

 

14h40 – Dans le Festival

On traverse le festival pour aller voir la scène Pression Live où a lieu le premier concert. Cette toute nouvelle quatrième scène est sympa mais vraiment trop loin. Le seul côté positif de cette météo, c’est que c’est le retour des filles en mini-short et bottes en caoutchouc. Faute de place, toutes les affiches ne sont pas présentes dans l’allée Rock’Art, certaines sont disséminées dans le reste du festival. C’est dommage de ne pas les avoir toutes placées au même endroit. Du coup, il y en a que je n’ai même pas vues !

 

La suite de l’article ici. N’hésitez pas à lire l’article en entier, je râle contre BEAT MARK un des petits groupes des avant-scènes qui m’a bien foutu les glandes…

 

 

et un grand merci à Lina pour la correction de ce papier…