Portrait de Barbe #33 – Alan Moore

C’est sur la demande insistante de mon ancienne voisine, que j’ai fait Alan Moore. Pas par ce que j’en avais pas envie au départ. Mais par ce que je ne savais pas la tête qu’il avait et si il avait une barbe ou pas… Mais effectivement, il a une putain de barbe et il a écrit des BD qui ont révolutionné le genre avec Watchmen, V pour Venetta, La ligue des gentlemen extraordinaires, From Hell, Hellblazer…

Bref il avait légitimement droit à sa place dans mon panthéon de barbus…

 

J’aime ces petits moments de calme avant la tempête…

Il y a 20 ans, Luc Besson signait un chef-d’oeuvre en sortant Léon.

Il y a 20 ans, Luc Besson faisait de très bons films. Ensuite je crois que le fameux bug de l’an 2000 a eu lieu uniquement dans la partie réalisateur talentueux de son cerveau et il n’a plus fait que des merdes. Mais on est pas là pour parler de ça…

Pour l’anniversaire des 20 ans de Léon,  le film a été restauré et il sera diffusé dans 50 salles Gaumont Pathé à travers la France à 20h00… J’ai eu l’occasion de le redécouvrir sur grand écran un peu en avance, et franchement c’était cool (ça change des rediffusions à 23h00 avec 3 coupures pub sur les chaines de la TNT). Donc Mardi, au lieu de te tirer la nouille devant Mentalist, tu ferais mieux de redécouvrir un filme culte sur grand écran.

 

 

DEVIANT ZONE de décembre

 

Je suis assez content de l’affiche que j’ai fait pour la soirée Deviant Zone de Décembre.

Une bonne soirée avec des films de Noël comme on en fait plus…

Bref le 19 décembre si t’es à Avignon, tu devrais y être, sinon t’es un naze !

 

Portrait de Barbe #30 – Ron Swanson

Ron Swanson est le personnage le plus viril de toute les séries TV. Une sorte de condensé des blagues sur Chuck Norris cristallisé dans une énorme moustache. La série ou intervient son personnage est une des meilleurs actuellement. Elle s’appelle Parks and Recreation, et elle me fait pleurer de rire.

Ron ne porte pas la barbe dans la série mais Nick Offerman la porte fièrement dans la vie de tout les jours.

 

J’aimerais être aussi cool que Ron ! Tellement…

 

Portrait de Barbe #29 – Simon Neil

Si vous aimez le gros rock et que vous ne connaissez pas Biffy Clyro, vous perdez tellement !

Ces écossais arrivent a jouer du gros rock de stade (dans le bon sens du terme) avec une vraie énergie bourrine et une véritable émotion. Avec eux, pas d’effets pyrotechnique… Juste des gros riffs et de la sueur. Une sorte de pop qui flirte avec le metal, un hardcore romantique… Ils sont vraiment dans mon top 5 des meilleurs groupes et dans mon top 3 des meilleurs concerts.

Et dire que s’il n’avait pas un nom de merde, je serais jamais aller écouter leur musique !

RESPIRE de Mélanie Laurent

Au lycée une nouvelle élève, Sarah, est placé à côté de Charlie, une ado de 17 ans. Une amitié se lie entre les deux filles. Très vite, Charlie cultive une adoration pour Sarah, qui quant à elle, profite de la situation et se montre de plus en plus manipulatrice…

 

Malgré mes aprioris (sur le cinéma français et sur Mélanie Laurent), j’ai bien aimé RESPIRE. Les acteurs sont vraiment bon. Le film est bien réalisé (à part la toute dernière seconde avant le générique de fin, avec un regard caméra aussi lourd qu’inutile). Par contre c’est un peu oppressant. C’est glauque, mais pas glauque-cool comme un clip de Die Antwoord, ni glauque-malsain comme Bernard de La Villardière qui arpente les bordels balinais sous prétexte de journalisme. C’est glauque comme la vie… Glauque comme un petit déjeuner avec ses parents qui sont en train de se quitter. Glauque comme un lundi matin gris devant un lycée à l’architecture 70’s. Glauque comme un étendage de lessive dans un pavillon de banlieue. Une esthétique crue sur certaines scènes qui renforce le réalisme de l’histoire…

Parfois j’étais vraiment avec Charlie et j’avais du mal à respirer. Le film m’a mis plusieurs fois très mal à l’aise car ça me rappelait beaucoup trop de choses que j’avais enfoui profond depuis le collège.

 

Mon avis sur ce long-métrage est paradoxale. Je pense que c’est un bon film et qu’il est à voir mais comment conseiller à quelqu’un d’y aller alors qu’il m’a fait mal au bide.

C’est clairement pas un film à aller voir un dimanche soir pour se détendre avant la reprise ni pour essayer d’emballer. Mais si vous avez été victime de harcèlement – de violence – de manipulation, ado comme dans votre vie d’adulte, ce film risque de vous toucher.

 

 

Ca me fait penser que le Mélanie-Laurent-Bashing de la semaine dernière prend un tout autre sens avec ce film.

Je dis ça, je dis rien…