Tattoo Artist #3 _ Thomas l’Amiral

illustration, malinois, mr malinois, monsieur malinois, thomas l'amiral, tattoo, tatoueur

 

Thomas l’Amiral

Je connaissais Thomas à travers son ancienne carrière et par ce qu’on avait des connaissances en commun. Quand je me suis fait tatoué la deuxième fois, il était apprenti chez Tin-Tin, je l’y ai donc croisé plusieurs fois, pour le tatouage en lui même, les retouches de mon tattoo et puis pour mon troisième. Je me suis mis à suivre son instagram et j’ai été témoin de son évolution de tatoueur. Des premières pièces un peu maladroite, il a commencé a faire de plus en plus de tattoo que j’aurais bien imaginé sur moi. Il est devenu vraiment très très bon, et se lâche sur des textures (de peinture, d’encre…) ou partir dans des délires très graphique. On a déjà parlé ensemble d’idées pour qu’il me pique. Cela n’a pas encore été fait mais ça devrait carrément se faire !

Pour en voir plus : Son instagram, son facebook, son tumblr.

Les 2 premiers portraits de tatoueurs sont ici.

BALI – Ubud – Monkey Forest

Je ne vais pas vous raconter en détails heure par heure notre séjour à Bali (enfin un peu quand même), car ce fut un voyage riche en émotions et moments intense. Mais je vais vous montrer les trucs que j’ai vraiment adoré pour vous donner envie d’y aller.

 

On a eu un voyage un peu mouvementé et stressant.

Départ retardé à Paris pour cause de gros orage à Amsterdam. Sprint à travers tout l’aéroport d’Amsterdam pour chopper la correspondance (j’ai perdu un poumon et un genou dans cette course) qui au final s’est avéré inutile car l’avion a aussi été retardé. Long vol au dessus de l’Afghanistan et l’inde entre autre. Pause de 2 heures non signalé à Singapour et ensuite dernier vol jusqu’à Bali…

On était K.O. à l’arrivée à Denpasar. Malgré l’excitation du voyage, la nouveauté et l’exotisme du paysage, on a pas trop regardé par la fenêtre et on a roupillé dans la voiture jusqu’à Ubud.

 

Ubud est une ville au centre de Bali. On avait prévu d’y rester 4 jours, car elle nous permettait de partir en expédition partout sur l’île et de revenir toujours au même point de chute facilement sans avoir à changer d’hébergement tout les soirs, moi ça me gonfle de me trimbaler ma valise quand je visite par exemple, mais ça n’engage que moi ! :)

 

A notre réveil, on a décidé de se la jouer tranquille pour ce premier jour et de commencer doucement en allant visiter la Sacred Monkey Forest qui était juste a coté de chez nous. La Sacred Monkey Forest est une résèrve naturelle. Une poche de jungle au milieu de la ville, un sanctuaire pour des centaines de macaques.

 

Si vous avez pas envie de voir 20 photos de singes, vous pouvez arrêtez de lire l’article…

Malinois, monkey, bali, ubud, monkey forest, mr malinois, monsieur malinoisMalinois, monkey, bali, ubud, monkey forest, mr malinois, monsieur malinoisMalinois, monkey, bali, ubud, monkey forest, mr malinois, monsieur malinoisMalinois, monkey, bali, ubud, monkey forest, mr malinois, monsieur malinoisMalinois, monkey, bali, ubud, monkey forest, mr malinois, monsieur malinoisMalinois, monkey, bali, ubud, monkey forest, mr malinois, monsieur malinois

Je vais pas vous cacher que j’ai surkiffé de me retrouver au milieu des singes…

 

Il faut faire gaffe à ses affaires quand on visite cet endroit. Bijoux, lunettes, porte-clefs, solution hydro-alcoolique… Le moindre truc qui dépasse peut les attirer… Ils savent aussi fouiller dans les poches, ouvrir les sacs, voler à l’arraché…

Si on se méfie des gros mâles qui font flipper avec leurs grandes dents, les mamans avec les bébés qu’il ne faut pas emmerder, c’est super cool et safe ! De toute manière il y a des gardes partout pour protéger les touristes des singes et les singes des touristes…

De temps en temps des singes te montent dessus car ils te considèrent comme une branche mouvante et se servent donc de toi pour sauter sur une autre branche… Soit ils te considèrent comme un truc qui peux donner à bouffer volontairement (des locaux vendent des petites bananes pour qu’on les donne aux singes) ou involontairement (un bébé singe a voulu manger un grain de beauté dans mon cou puis ensuite il a voulu manger le bracelet de Justyna. Un autre est monté sur mes épaules et après avoir tenté de manger mon sac, il m’a frappé sur la tête jusqu’à ce que j’enlève pour bob pour qu’il puisse m’épouiller tranquille !).

 

 

Justyna, Malinois, monkey, bali, ubud, monkey forest, mr malinois, monsieur malinoisJustyna, Malinois, monkey, bali, ubud, monkey forest, mr malinois, monsieur malinois

Bref on a bien kiffé ! Meilleur matinée 2015…

 

 

tattoo artist #1 & 2 – Victor Kludge & Faustink

Les artistes tatoueurs dont j’admire le travail sont vraiment nombreux. Il y a tellement de nanas et de mecs talentueux qui font des trucs de malade. Je vais vous montrer le travail de mes préférés qui m’ont déjà piqué, certains dont j’aimerais qu’ils me tatouent ou juste des artistes dont j’admire le travail même si je ne me voit pas avec une de leurs pièces…

Aujourd’hui je vous en présente 2 (qui m’ont déjà encré).

mr malinois, malinois, monsieur malinois, victor kludge, tattoo

Victor Kludge

Pour les gens qui dessinent ou qui s’intéressent à l’art, c’est un plaisir de regarder Victor Kludge travailler, prendre du recul et bouger la tête quand il tatoue pour voir si il doit rajouter un peu de contraste dans tel ou tel endroit… Un véritable artiste.

Il a un style bien à lui, un trait. Une manière de faire des dégradés léger et intense à la fois. Des forts contrastes et de la subtilité. C’est un tueur dans le noir et gris mais il maîtrise aussi la couleur et la saturation. Il est capable de placer des textures vraiment ouf. En plus le mec est vraiment gentil et adorable. C’est un des rares tatoueurs à qui je pourrais donner un bras ou une jambe en entier et lui laisser carte blanche, sans avoir peur du résultat. Dommage qu’il ne soit plus à Paris à plein temps sinon je n’aurais pas que 3 pièces de lui (les 2 dernières photos sont 2 des mes tattoo qu’il a réalisé)…

 

mr malinois, malinois, monsieur malinois, tattoomr malinois, malinois, monsieur malinois, tattoo

 

Pour en voir plus c’est par ici : Son instagram, son facebook, son tumblr.

 

 

 

mr malinois, malinois, monsieur malinois, tattoo, faustink, illustration

Faustink

J’ai découvert le travail de Faustink par hasard en surfant sur le net, en suivant les recommandation d’autres tatoueurs que j’aime bien. J’ai tout de suite accroché à son style gravure à l’ancienne. Puis je suis tombé amoureux d’un tatouage qu’elle a fait (la murène ci-dessous). Ce trait, cette texture, ce dégradé, ce jeu d’ombre et de lumière… Tout en simplicité et en efficacité ! Je suis trop jaloux de ce tatouage ! Je l’ai contacté quelques jours plus tard pour qu’elle m’encre (la tentacule coupé de kraken en bas)… Je me suis rendu compte un peu après qu’elle avait déjà piqué plusieurs personnes que je connaissait, j’ai donc checké ses œuvres en vrai et ça m’a confirmé dans l’envie d’en avoir aussi. Elle est assez jeune et n’est pas dans le métier depuis super longtemps. J’ai donc hâte de voir comment elle va évoluer et comment son talent va exploser… Je n’ai vu que des tatouages en noir et gris, je ne sais pas si elle fait de la couleur, mais en ce qui concerne le noir, elle maîtrise. J’ai hâte qu’elle me repique !

 

 

Pour en voir plus : Son Instagram, son facebook, le site de son salon.

Soirée Guillermo Del Toro

J’avais envie d’essayé à un autre style pour les affiches de la Deviant Zone. C’est pas MON style, mais ça change un peu…

Le dernier dessin montre que j’ai quand même commencé avec mon propre trait avant de vouloir copier salement le style de Shepard Fairey…

 

 illustration, malinois, mr malinois, monsieur malinois illustration, malinois, mr malinois, monsieur malinois

 

 illustration, malinois, mr malinois, monsieur malinois

Un début prometteur

Hier soir, j’ai eu la chance d’assister à une projection en avant première chez Gaumont du film « Un début prometteur », en présence de de sa réalisatrice Emma Luchini et de son acteur principale, Manu Payet.

manu payet, malinois, mr malinois, monsieur malinois, illustration, un début prometteur

Le film est une adaptation du roman de Nicholas Rey et on y suit Martin Vauvel (Manu Payet), un écrivain trentenaire et alcoolique et drogué vient passer quelques jours chez son père (Fabrice Luchini). Dans la maison familiale, il retrouve son jeune frère de 16 ans, Gabriel (Zacharie Chasseriaud). L’adolescent vient de tomber fou amoureux de la mystérieuse et séduisante Mathilde. Pour la séduire, il décide de lui prêter de l’argent. Mais pour ce faire, il a besoin de l’aide de Martin, qui va se mêler de leur histoire.

 

Je ne sais pas encore quoi penser du film. La trame de fond ne m’a pas touché du tout… Un ado exalté qui tombe amoureux d’une femme fatale mystérieuse, ça ne me fait pas rêver… Surtout que le comédien jouait pas tout le temps très bien, ça aide pas à rentrer dedans. Puis cet ado et cette femme fatale sont les personnages les moins travaillé du film, sans véritable background par rapport au grand frère ou au père, qui pourtant est secondaire.

Bref l’histoire en fond ne m’intéressait pas ! L’ado va-t-il réussir à pécho ? La femme fatale va-t-elle vendre l’ado comme esclave sexuel à des gitans ? Rien à foutre…

 

Par contre le personnage du père est intéressant et très bien interprété par Fabrice Luchini, et ça me fait mal au cul de le dire car j’aime pas trop ce comédien… Ce veuf insomniaque et gros geek de fleurs, qui déteste son fils la nuit car il arrive à dormir profondément est parfait…

Mais c’est Martin le personnage le plus intéressant. Déjà par ce que c’est cool de voir Manu Payet dans un rôle plus sérieux/moins potache que d’habitude… Il reste drôle, c’est pas encore son Tchao Pantin, mais c’est un début prometteur (ahahahahah) pour un comédien vraiment cool ! Pour le film, il s’est transformé physiquement (il a laissé pousser un gros bide, une grosse tignasse, une grosse barbe…Donc il se rapproche de moi…), a changé sa manière de parler, de se mouvoir… Mais au-delà de Manu Payet qui est très bon, c’est le personnage qui est parfait. Cet auteur déçu par la vie, désabusé et tendre, grandiose et ridicule, qui balance des punchline à tout va, même si il est son seul public, est génial. Le film donne envie de continuer à le suivre. On veut un prequel et une suite, on veut les aventures de Martin dans la vie de tous les jours, on veut voir ce qu’il a fait à la pharmacienne…

 

Bref, je ne sais toujours pas quoi penser du film. Mais je sais que Manu Payet y est très bon. Alors faites-vous votre propre avis.

 

Ballade à Giverny

Il y a une grosse poignée de semaines avec Justyna, on est parti visiter le fameux jardin de Monet à Giverny… Ce fut une avalanche de fleurs, de couleurs, de soleil (et de touristes japonais…). Parfait pour une ballade dominicale romantique.

 

mr malinois, malinois, monsieur malinois, justyna

 

En dehors du jardin qui est immense et complètement ouf si on aime les fleurs, il y a aussi le lac avec des nénuphars dont il s’est inspiré pour peindre les Nymphéas… Enfin il a crée le lac et planté chaque fleur avec le but de les peindre ensuite…

 

 

 

Cette dernière photo de qualité moins bien a été pris à l’iphone, sans aucun filtre sur un des petits ponts japonais du lac… Les lumières étaient tellement belle !

mr malinois, malinois, monsieur malinois, justyna

 

Bref, je conseille à tous les amoureux des fleurs et tous les amoureux en général de faire cette visite tant qu’il fait beau… Enjoy !