ITW Birdy Hunt

Formé en 2007, les francilien de Birdy Hunt ont fait leurs armes en Angleterre avec pas mal de petits concerts. Déjà très bon sur leurs 2 EP, le rock énergique du sextet prend toute sa mesure sur scène. Cette année à Rock en Seine, il y avait du très très gros niveau. Birdy Hunt était de la partie et a été une des très bonnes surprises du festival francilien. J’ai donc eu l’occasion de rencontrer une partie du groupe dans les coulisses du festival, quelques minutes après leur concert…

Première ITW filmé avec des petits passages du concert pour Froggy’s Delight. J’avais pas fait ça depuis Nolife ! Sauf que là, j’ai tout fait moi même, donc il n’y a pas eu de censure à la traduction et les moments de live sont pas les moments les plus chiants… J’aurais pu raccourcir un peu la vidéo, mais pour une première, je pense que ça va pas trop mal.

 

La même vidéo est visible ici.

 

[dailymotion width= »600″ height= »337″]http://www.dailymotion.com/video/xlf9oe_birdy-hunt-interview-rock-en-seine-2011_music?start=0#from=embediframe[/dailymotion]

 

Photo © Diane Hion

 

Rock en Seine 2011 – Résumé du dernier jour.

 

13h30 – Direction le festival

Il fait toujours gris avec de rares pointes de bleu et pas de pluie à l’horizon pour le moment. Mais cela reste un temps plus que moyen pour apprécier le festival, surtout que le sol est un tapis de boue géant.

 

 

Je profite d’avoir un peu de temps avant le premier concert pour enfin me balader et visiter les stands présents. Comme l’année dernière, Levi’s est présent par le biais d’un stand de customisation de sac avec un atelier sérigraphie. Il y a aussi un espace rétro-gaming.

La suite de l’article ICI.

 

 

Merci à Lina pour la correction de ces articles sur Rock en Seine…

Here we are, born to be king…

J’ai pris cette photo à Rock En Seine et je ne sais pas vraiment ce que cette nana foutait avec son épée…

Ma théorie, c’est que cette demoiselle est une immortelle et qu’elle venait de couper la tête à un autre immortel… Elle attendait qu’un groupe se mette à jouer une reprise de Queen pour se prendre sa décharge de Quickening…

J’attend vos théories… Je filerais des goodies chopé pendant le festival à la meilleure histoire. (et pas la peine de dire qu’elle essayait de se faire repérer par ses potes qui la cherchait… C’est pas crédible !).
 

Rock en Seine – Ce qu’il y a à voir ou à rater…

Je vous ai fait une petite présentation de tout les groupes, avec plus de détails pour savoir pourquoi selon moi, il faut y aller ou éviter de voir tel ou tel concert. C’est ici pour le vendredi, là pour le samedi et ici pour le dimanche

Cette année cela va encore être plus difficile de faire un choix entre les différents concerts puisqu’il y a une 4è scène et qu’elle est vachement éloigné des autres !

 

En prenant compte de la qualité des groupes et de la distance entre les scènes, le parcours idéal du vendredi est simple c’est Edward Sharpe, Beat Mark mais peut être pas jusqu’à la fin pour enchaîner avec Biffy Clyro, The Feeling of love, Herman Dune, Funeral Party, Groupelove pas jusqu’à la fin pour avoir le temps d’arriver au début de The Kills, Genera Elektriks, Foo Fighters et Death in Vegas si on a encore de l’énergie.

 

 

Le samedi, c’est Black Box Revelation, Myra Lee, Cage the Elephant, Blonde Redhead, Le corps Mince de Françoise, Q-Tip, Jim Jones Revue, Interpol, Wu Lyf, Artic Monkeys et les Wombats (mais j’avoue que les aller retour entre la grande scène et la scène pression live vont être relou…)

 

 

 

Le dimanche on commence avec Crocodiles, puis The Vaccines, Lilly Wood and the Pricks, Concrete Knives, The LA’s, Miles Kane, The Horrors, Deftones, Nneka et Archive…

 

 

 

Sinon, en parlant de Rock en Seine et de concert, j’ai eu envie de faire un palmarès de l’année dernière…

Dans la liste des meilleurs sets de l’édition 2010 de Rock En Seine, j’aurais pu mettre la pétillante Wallis Bird, les barbus de Eels ou les énergiques King of Conspiracy, mais il fallait faire un choix. Si la météo n’avait pas gâché plusieurs concerts, ce top 3 aurait peut-être été différent ! Bien sûr, c’est purement subjectif, et un autre chroniqueur ferait probablement un autre classement, mais on s’en fout puisque c’est moi qui choisis ! Je me demande qui je vais mettre en en Top 3 l’année prochaine (enfin, il faudrait que Deftones et Foo Fighters fassent vraiment de la merde pour que je ne les mette pas d’office comme étant les meilleurs sets de l’édition 2011).

(roulement de tambour…)

La suite de l’article ICI