Tarot des méchants – XXI & I – Le Monde & Le Magicien

Pour Noël c’est double ration de méchant…

 

 

On commence avec Mike Myers d’Halloween…La base de la base !

En plus je trouve ça juste génial qu’un méchant culte de cinéma soit un type qui porte un masque de William Shatner sur la tronche…

Le remake de Rob Zombie est vraiment cool !

 

 

On enchaîne avec la pire tête à claques blonde (ex-æquo avec Joffrey de GOT…) de la fantasy.

Je crois que j’ai rarement détesté autant un personnage. Lors de ma découverte des livres, j’avais vraiment envie de sortir de chez moi et de tabasser le premier blond qui m’aurait traité de Sang de bourbe…

 

 

La suite mercredi prochain…

Tarot des méchants – II – La Papesse

J’ai toujours plus de mal à dessiner les personnages féminin, pas par ce que je suis un connard macho mais par ce que c’est plus difficile.

Puis choisir une vraie méchante était pas facile non plus… Mais je crois que l’infirmière Ratched dans Vol au dessus d’un nid de coucou est idéale.

Elle est tellement froide et détestable !

Que celles et ceux qui n’ont pas encore vu ce film culte se précipitent dessus…

 

 

 

La suite mercredi prochain.

Tarot des méchants – IV – L’Empereur

Choisir quel méchant j’allais représenter pour la carte de l’empereur dans un jeu de tarot n’a pas été compliqué…

Puis dessiner Dark Vador aurait été trop simple (j’en veux à Anakin d’avoir pécho Natalie Portman).

 

Le méchant suivant sera publié mercredi prochain.

Tarot des méchants – IX – L’hermite

Après les portraits de barbe de Movember, j’avais envie de faire autre chose…

Je me lance donc dans une nouvelle série de portrait. Mais cette fois ci, sous la forme d’un jeu de tarot ou chaque carte dévoile un méchant vraiment cool de la TV, du ciné ou d’un bouquin…

J’ai pas encore fait le jeu de tarot complet, mais j’en ai une poignée d’avance. Je vous les montrerais un peu dans le désordre…

 

On commence donc avec Pennywise, le clown qui vient de Ça…

Encore maintenant, je ne sais pas si je suis capable de regarder ce téléfilm, tout seul dans le noir sans avoir vraiment peur !